Les podcasts

Habitant à Paris et travaillant en banlieue, je passe beaucoup de temps dans les transports. Souvent trop dans le coaltar pour lire mais pas assez pour somnoler, j’ai trouvé le juste milieu avec les podcasts, qui sont grosso modo des émissions audio qu’on peut écouter (en streaming ou en téléchargement) sur son smartphone.

Les podcasts proviennent aussi bien des replays d’émissions de radios hertziennes (Radio France, Europe 1, RTL etc…) que d’amateurs qui font ça tous seuls dans leur cave (souvent littéralement). Les thèmes sont variés : news high-tech, jeux vidéo, cinéma, littérature, histoire voire fiction audio. Pour chaque centre centre d’intérêt, vous pouvez trouver un podcast qui en parlera.

Si les émissions de radios sont très formatées et plus carrées, les podcasts amateurs sont le plus souvent moins guindés, plus propices à la déconnade, à la manière d’une soirée légèrement alcoolisée entre potes. Mais malgré le côté gras de certains, la bonne ambiance me suffit pour rendre mes trajets en RER moins pénibles.

Si on peut s’abonner sur iTunes, j’utilise personnellement une application de podcasts dédiée (Podkicker pour ne pas la citer).

Je vais essayer, sans être exhaustif de vous parler des podcasts que j’aime bien, rangés par thèmes et je vous mets également les liens pour vous abonner, au cas où vous seriez curieux d’essayer.

Lire la suite

Liebster award – tagué par Yadana

Ce n’est pas dans mes habitudes de répondre aux tags ou participer aux chaînes, mais étant donné l’activité effrénée de ce blog en ce moment, je me suis dit que ça peut être une bonne idée finalement.

Il s’agit d’un Liebster Award lancé par Yadana (suivez la sur Twitter !), la webmistress du Blog (qui) était en noir. Le principe c’est de dévoiler 11 trucs sur moi et de répondre à ses 11 questions. Lire la suite

Soirée chez TF1

Le jeudi 17 septembre a eu lieu au siège de TF1 une soirée spéciale à laquelle j’ai été invité (sans trop comprendre le pourquoi du comment, je dois le reconnaître). En effet, journalistes et blogueurs ont été invités pour assister à la présentation de toutes nouvelles séries américaines qui devraient disponibles très prochainement sur la plateforme de VOD de MyTF1 US+24, qui fête ses 10 ans cette année.

soireeUS24-2

Lire la suite

[Sortie] « Dernier coup de ciseaux » au Théâtre des Mathurins

Il y a des choses agréables qu’on redécouvre faute de temps et qu’on se promet après coup de refaire plus souvent : faire des apéros entre amis, bloguer (hahaha !), faire un bon resto en amoureux ou encore aller au théâtre.

Si on a l’occasion d’aller de temps en temps au cinéma, c’est moins facile pour nous d’aller au théâtre ou faire des spectacles qui pourtant nous tentent bien.

Profitant que les enfants sont en vacances et d’avoir des billets pas trop chers, ma femme et moi sommes allés voir la pièce qui en est à sa 5ème année à l’affiche avec plus de 1200 représentations : Dernier coup de ciseaux au Théâtre des Mathurins, jouée par la Compagnie Sébastien Azzopardi.

2815027-3991421 Lire la suite

[Sortie] Les Escape Games

Ce n’est une défaillance de votre flux RSS. N’essayez donc pas de régler votre page web ! (*)

Oui ! Après des mois d’absence et de silence radio, enlever les toiles d’araignée et fait la poussière, je me décide enfin à écrire un article sur ce blog qui porte décidément très mal son nom.

Qu’importe, j’avais envie de vous parler de la nouvelle passion de ma femme et moi : les escape games, qui commencent à pousser comme des champignons un peu partout à Paris, mais aussi en province.

Lire la suite

[Série TV US] The Librarians

Maintenant que les enfants se couchent à des heures décentes, ma femme et moi avons enfin nos soirées pour nous vautrer devant des séries TV. J’aurais pu parler d’Arrow, de The Flash ou de The Agents of SHILED, des séries tirées de comic books que j’aime bien. Mais mon choix s’arrête aujourd’hui sur The Librarians, l’un de nos derniers coups de cœur, une série très sympa mais qui ne casse pas de briquettes et toute récente qui a commencé le 7 décembre 2014 sur la chaîne TNT.

the-librariansHistoire

A l’origine de cette série, il y avait eu une série de téléfilms (entre 2004 et 2008), intitulée The Librarian (au singulier), plus connu en France sous le titre Flynn Carson, interprété par Noah Wyle, le célèbre Docteur Carter de la série Urgences. Lire la suite

[BD] « Simon Radius / Psycho-investigateur » de Erwan Courbier et Benoît Dahan

C’est avec beaucoup de retard que j’aimerais parler d’une excellente bande dessinée, qui malgré ses qualités passe un peu inaperçue. Il s’agit de Simon Radius, Psycho-investigateur et c’est une très bonne idée de cadeau pour en cette période de fête de fin d’année !

simonradius

Un destin éditorial mouvementé

Simon Radius ou Psycho-Investigateur, selon les éditions (j’y reviens), est une bande dessinée scénarisée par Erwan Courbier et Benoît Dahan également illustrateur.

Simon Radius : Les Fantômes de la culpabilité est tout d’abord sorti en avril 2005 dans la collection Trilogie des éditions Emmanuel Proust. Malheureusement, cette série sera abandonnée, ainsi que toute la collection BD par l’éditeur qui connait quelques soucis financiers, pour parler poliment. C’était d’autant plus dommage que la suite était prête à sortir rapidement.

Ce n’est qu’en juillet 2013 que Simon Radius revient, chez un nouvel éditeur, Physalis, sous la forme d’une très belle intégrale cartonnée à un prix imbattable pour une BD : 17.90€ pour 144 pages, soit la totalité des 3 albums prévues. Le titre devient Psycho-Investigateur.

« We need to go deeper ! »

Petit résumé de l’éditeur :

Quand il manque des pièces au puzzle d’une enquête policière, il existe un étrange analyste qui possède la mystérieuse capacité de les retrouver. Examinant les témoins les plus improbables, Simon Radius pénètre la nébuleuse de leurs souvenirs enfouis…

Mais le Psycho-Investigateur auto-proclamé pourra-t-il compléter son propre puzzle, le plus impensable de tous ?

Simon Radius a un talent unique, il est en effet psycho-investigateur. Il peut « entrer » dans la psyché des autres et explorer ainsi leurs souvenirs. Un talent qu’il utilise non seulement pour des psychothérapies peu orthodoxes mais plutôt efficaces, mais aussi pour aider la police, même si ses méthodes ne sont pas au goût de tout le monde. Ce pouvoir n’est pas sans rappeler Inception, le film de Christopher Nolan, qui est réalisé en 2010 , soit 5 ans après la sortie du tome 1.

Cependant malgré ses dons et son talent, Simon Radius ne parvient pas à résoudre la disparition de sa femme. Pourquoi et comment est-elle partie ? Aucune piste jusqu’au jour où se plongeant dans ses propres souvenirs, il remarque un détail qui lui avait échappé depuis des années. Est-ce enfin la clé du mystère ? Mais son enquête sur son propre passé va s’avérer plus complexe, plus dangereux et plus douloureux qu’il n’y paraît…

Avis

Très souvent les meilleurs découvertes sont aussi celles qui sont les plus inattendues, comme celle de cette bande dessinée, Simon Radius, au détour d’une allée lors du Salon du Livre en 2007, lorsque je m’étais fait dédicacer le premier tome, dont je suis tombé sous le charme. J’ai été très déçu quand j’ai appris qu’Emmanuel Proust arrêtait l’édition des BD. J’ai longtemps attendu et espéré voir un jour la suite des aventures du Psycho-investigateur. Et c’est par hasard que j’ai appris son réveil, après son long coma artificiel. Une renaissance réussie en tous points.

D’un point de vue scénaristique, c’est original, malin et maîtrisé. Que ce soit les cas sur lesquels Simon Radius travaille ou l’enquête sur la disparition de sa femme, les histoires sont bien menées et surprenantes. Certes les personnages ont l’air très caricaturaux et stéréotypés (comme le flic irascible, le rival obèse et insupportable, la secrétaire amoureuse transie etc…) mais ils sont plutôt bien écrits et développés. Mais surtout le scénariste arrive sans peine à mêler intrigues policières, scènes oniriques voire psychédéliques et concepts psychanalytiques.

Il est aidé en cela par les dessins de Benoît Dahan (par ailleurs très sympa en dédicace) très expressifs et inventifs : les personnages ont de vraies gueules alors que les décors fourmillent de vie et de détails. Les explorations du héros dans les psychés des personnages sont des beaux tours de forces, avec des mises en page surprenantes et des mises en abîme originales : dans l’une des « thérapies » de Simon Radius, celui-ci déchire des « pages » d’un livre pour passer à la suivante. C’est à la fois génial et jubilatoire. Et on sent que le dessinateur s’est éclaté à innover et à expérimenter des choses. Il y a une complémentarité très forte entre les univers des deux artistes.

Le livre en tant qu’objet est aussi très réussi : il s’agit d’un bel ouvrage cartonné avec une couverture découpée en forme de pièce de puzzle et un papier de belle qualité. Tout ça pour moins de 18 €. Autant dire que Physalis, un éditeur que je ne connaissais pas jusqu’à présent, frappe très fort avec cette belle intégrale que je ne peux que vous recommandez.

Et si l’histoire se boucle à la fin, j’adorerais voir une série régulière mettant en scène le Psycho-Investigateur tellement il y aurait de belles choses surprenantes à développer. J’attends, en tout cas, avec impatience les prochains albums de ces deux auteurs, bourrés de talents.


En bonus, les dédicaces que j’ai eues :

wpid-img_20141126_190922_094.jpg wpid-img_20141126_190815_749.jpg